Les sans papiers

On appelle couramment  « sans-papiers »  les immigrés sans titre de séjour, ce qui ne veut pas dire qu’ils n’ont pas de papiers de leur pays d’origine.

Beaucoup sont des déboutés du droit d’asile, certains sont ni-régularisables / ni -expulsables.

Ils sont « sans-papiers », mais pas « sans droits », en effet ils peuvent s’ils en remplissent les conditions bénéficier de l’aide médicale et inscrire leur enfants à l’école, bénéficier de l’aide juridictionnelles pour certaines procédures auprès des tribunaux, et demander une carte de séjour s’ils remplissent les conditions légales ou les conditions de la circulaire Vals

Environ 1.000 personnes inscrites (beaucoup avec des enfants) bénéficient de l’aide médicale.

600 font des démarches pour obtenir des papiers : régularisation par le travail, pour raison familiale,…